Les voiles de bateau

Pourquoi fabriquer une voile neuve ?

Il arrive parfois qu’une voile soit si abîmée qu’on ne puisse plus rien faire. Il arrive aussi qu’il y ait tant de travail à faire dessus qu’au final il soit moins cher d’en fabriquer une nouvelle que de réparer l’ancienne. En effet, une voile très ancienne, même réparée dans les règles de l’art chez nous, ne peut pas être une voile neuve. Le tissu est souvent distendu ou prêt à se déchirer, les coutures en fin de vie et la forme souvent obsolète. Si vous venez nous voir dans ce cas, on vous dira «paix à son âme, vous pouvez en faire un drap ou la jeter… »
Ceci étant, on peut aussi être blindé en euros dollars et roubles et décider de changer de voile pour en fabriquer une moderne dans des matériaux modernes avec une coupe moderne (cornes sur les GV par exemple). SosVoile sait faire et j’avoue que, personnellement, je n’ai pas hésité à radicaliser mes voiles de catamaran qui, au final, me donnent un bateau beaucoup plus performant et… beau !

fabrication voile bateau

Une voile chez SosVoile : comment c’est fabriqué ?

Ceux qui croient tout savoir vous diront : « Fabriquer une voile neuve c’est trop fastoche : on prend du tissu, on y découpe un triangle et basta ».
Non, non et non ! Ce n’est pas du tout ça ! Il faut d’abord relever les cotes sur le bateau. Une fois ces cotes relevées, nous les envoyons à un bureau d’étude situé à Rochefort en France (VMG-SOROMAP) où un designer voile nous la dessine sur ordinateur. Ce designer n’est pas n’importe qui : il dessine majoritairement des voiles pour la course de l’América. C’est dire s’il est à l’aise avec nos petites voiles…
Bref, une fois validée par nos soins et le client, la voile est découpée sur une machine à commande numérique laser chez VMG. Lorsque nous la recevons, nous n’avons plus qu’à l’assembler. Tout y est : les renforts, les lattes, les prises de ris.

découpe voile laser

C’est technique une voile ?

Oh que oui ! Par exemple, le creux donné à un solent, foc, génois, gennaker, grand-voile et autres n’est pas identique et n’est pas à la même place (sans parler des spis à part).

De plus, il y a maintenant une multitude de tissus plus ou moins chers (ou très chers) selon leur technicité. On parlera de dacron que tout le monde connait mais aussi de MNX, de Pentex, de Kevlar… Il y en a tant que, si nous pouvons nous permettre une confidence, les voiliers eux même s’y perdent parfois un peu.

Sans compter qu’en plus il y a plusieurs manières de d’assembler une voile : horizontalement, verticalement, en radial, en tri-radial.

On aura donc compris que commander une voile neuve chez SosVoile ne se fait pas d’un simple clic. C’est un peu comme se faire tailler un costume sur mesure chez un grand couturier. Il faut qu’elle tombe parfaitement une fois grée et ça, fabriquée 100% en France, nous vous certifions que SosVoile sait faire. C’est notre côté gaulois à nous, fiers de notre savoir-faire qui ressort !